jeudi 17 mars 2016

2012 – Wild Purple Tree black tea, Mangshi, Dehong, Yunnan, Chine, Yunnan Sourcing

Dégustation du 14 mars 2016

Informations et provenance : Voici un échantillon de Nicolas (Le Thé et le Chemin) qui provient à l'origine de chez Yunnan Sourcing, où l'on apprend qu'il s'agit d'un thé rouge de Dehong fait de feuilles violettes "sauvages" -- autrement dit faites à partir du cultivar "ye sheng", qui semble de plus en plus répandu maintenant comparé à il y a moins de cinq ans où on ne le trouvait quasiment nulle part.
Alors que le cultivar "ye sheng" dans sa version verte ne me plaît pas des masses, j'avoue avoir un faible pour les thés violets qui sont vraiment très bon à condition d'être bien fait. Moitié-avis défavorable, moitié-parti pris, ce thé se retrouve donc en terrain neutre. Voyons voir de quel côté il penchera au final. ^^


Détails d'infusion : 7.9 gr. / 120 ml en Gaiwan JuHua. Eau filtrée Brita, chauffée en continu à 100°C en Glass Kettle. Pas de rinçage. Temps d'infusion : 15s. - 30s. - 1m. - 2m. - 5m. - dernière au jugé. Total de 6 infusions.


Vue : Le thé est essentiellement fait de belles petites feuilles noires et lustrées, parmi lesquelles on retrouve quelques feuilles jaunes et tiges. Mouillées, surprise ! Parmi les feuilles rouges se cachent deux ou trois feuilles d'un beau vert émeraude. Qu'est-ce qu'elles font là ? Mystère... ^^
La liqueur a une superbe couleur ambrée presque rouille, en revanche comme c'est une fin de sachet il y a beaucoup de petits débris -- j'ai dû utiliser un filtre sur les trois premières infusions.


Odeur : Des feuilles sèches émane un parfum renversant de fruits rouges -- canneberges, framboises, grenade, je suis fan. C'est surtout la canneberge qu'on retrouve quand on plonge ces feuilles dans la théière préchauffée, mais sous le couvercle les autres reviennent accompagnés de zeste de citron et une petite odeur de fumée qui me rappelle vaguement le Zheng Shan Xiao Zhong. Finalement, en fond de tasse on a des odeurs très sucrées de sucre de canne, de cassonade (vergeoise) et de pâte de fruits.


Goût : Avec un tel dosage, je m'attendais à quelque chose de très puissant en bouche -- mais non, surprise ! C'est plutôt doux, légèrement citronné avec une belle amplitude boisée. Ça goûte fortement la citronnelle, avec ses saveurs végétales, acidulées et zestées.
Dans la deuxième infusion, en plus de la citronnelle, j'ai un petit effet frais persistant sur la langue. Scott et quelques reviewers parlent d'eucalyptus, ça doit être ce qu'ils ont identifié. Ça ne me semble pas être assez puissant pour parler d'eucalyptus, mais c'est bien l'idée générale... C'est très doux dans une infusion pourtant pleine de saveurs, bref ça me semble assez cohérent avec à la fois l'origine violette et le cultivar "ye sheng".
C'est dans la troisième infusion que l'eucalyptus ressort dans sa pleine puissance -- mais plutôt comme une composante végétale fraîche que dans une sensation mentholée. La citronnelle est toujours bien là, accompagnée cette fois d'accents fruités qui me rappellent la canneberge ou la groseille.
Finalement c'est très doux sur les infusions suivantes, malgré les infusions poussées. Les arômes sont en retrait, un petit citronné est toujours présent lorsque la liqueur refroidit mais ça s'estompe vite au profit de la douceur de la texture.


Texture : C'est lisse et coulant -- la texture est un peu aqueuse, rien n'accroche en bouche. On a l'impression de ne pas la sentir passer... jusqu'au moment où les saveurs frappent les papilles de plein fouet et durent, durent ! Et lorsqu'elles s'estompent, on réalise que les tanins ont agi sans qu'on s'en rende compte. La bouche est sèche, on reprend une gorgée... Cercle sans fin.
De façon plus personnelle, j'ai la bonne surprise de me retrouver pas mal détendu dès la première infusion -- franchement c'est pile le thé qu'il me fallait ce soir. Je n'ai pas beaucoup mangé, mais j'ai une impression de satiété -- au départ j'ai eu du mal à voir comment j'arriverais à faire plus de quelques infusions, mais dans les faits ça s'infuse tout seul. J'adopte ! ^^


Sons : "Whisper of Hope" de Chris Haigh (qui se trouve derrière le projet Gothic Storm) est la pièce qui m'accompagne pendant cette dégustation. C'est un morceau que je trouve tout à fait à l'image de ce thé : des notes aiguës, de "tête", qui forment une ligne musicale vive par-dessus une ligne de fond plus basse et calme. Ces deux lignes musicales sont distinctes d'abord puis convergentes, pour finir dans une apogée brève et retomber d'un coup, avec quelques notes flottantes et espacées en guise d'adieu.



Couleurs : Probablement un des thés aux couleurs les plus marquantes visuellement -- du jaune doré bien saturé et quelques volutes de rouge brillant qui tournoient devant un fond aux teintes allant de l'indigo violacé au rouge bordeaux, dont le mouvement brumeux contraste avec la vivacité des tournoiements du doré.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire