mercredi 24 février 2016

2012 – (été) Pi Lo Chun noir, Bi Lo Chun, Chine


Informations et provenance : Échantillon généreusement offert par InstantThé, je n'ai malheureusement pas plus d'information à offrir sur ce thé précis. Laissons donc parler les feuilles !


Détails d'infusion : 7.1 gr. / 125 ml en Gaiwan JuHua. Eau filtrée Brita, chauffée en continu à 100°C en Glass Kettle. Pas de rinçage. Temps d'infusion : 30s. - 1m. - 1m.30s.


Vue : Son nom ne fait pas mentir : bien que traité comme un thé rouge, les spirales caractéristiques du Bi Luo Chun sont bien présentes et absolument superbes dans un camaïeux de teintes de brun, allant du doré cendré au chocolat profond. Infusées, elles prennent une teinte rouge-orangé particulière que j'ai rarement rencontré. La liqueur est d'un jaune soutenu tirant sur l'orangé, plutôt limpide et qui a tendance à écumer lors de l'infusion.


Odeur : Superbe ! Acides et riches avec des accents muscatés, les parfums dégagés par ce thé m'évoquent les odeurs d'un champ de pruniers au moment des récoltes. J'ai au nez une odeur très forte de pruneaux secs et de prunes mures chauffées au soleil, mais aussi quelque chose qui me rappelle le gravier, les cailloux, quelque chose de minéral et naturel.


Goût : La première infusion est plutôt faible en regard de l'opulence des parfums -- je soupçonne qu'une fois de plus, ma tendance à la sous-infusion a frappé. Peu de parfums et saveurs "flashy", en revanche une belle finale en bouche de tabac blond.
Les infusions suivantes révéleront finalement le même pôle de saveurs, tabac blond se transformant en sucré léger une fois la gorgée avalée, avec un courant minéral caillouteux qui vient bien faire écho à ce que je percevais au nez.


Texture : La liqueur est particulièrement épaisse, avec une astringence qui assèche la langue et capte les parfums pour ne plus les laisser partir. La longueur en bouche est étonnante pour un thé rouge et les retours sont nombreux bien que peu variés.
Cette dégustation m'a cependant laissé un léger mal de ventre, qui pourrait aussi être dû au fait que c'est le quatrième thé que je bois aujourd'hui. Je n'ai pas l'habitude. ^^


Sons : Cette image de champ m'est restée en tête, je choisis donc une vidéo tranquille de relaxation mettant en scène le son d'un ruisseau qui coule sur des rochers. (Profitez-en, y'en a pour onze heures.)



Couleurs : Les couleurs qui me viennent spontanément en tête sont celles du soleil : jaune, orangé, rouge, quelques flashs de magenta ici et là. L'arrangement me rappelle un coucher de soleil qui se reflète sur des balles de foin sec, des vagues de vent dans un champ de blé, la couleur du jus de prune lorsque la lumière se reflète au travers... C'est très abstrait, le genre d'image qui s'accompagne de sons, d'impressions, de mouvements qui ne pourront jamais complètement être décrits par des mots.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire