samedi 19 octobre 2013

2012 – Yunnan Sourcing "Impression", blend printemps/automne de Lincang, Wu Liang & Simao, Yunnan Sourcing


Informations et provenance : Il s'agit ici d'une galette signée Yunnan Sourcing... dont je croyais avoir d'abord vu la référence sur le blog de Hobbes (The Half-Dipper) mais apparemment non... Impossible donc de me souvenir où je l'avais vue.
Bon.
Dans tous les cas, il s'agit d'une recette créé par Scott de Yunnan Sourcing avec un blend de feuilles printemps/automne en provenance des terroirs de Lincang, Wuliang et Simao, conçue selon ses dires pour un stockage et vieillissement à long terme.


Détails d'infusion : 5 gr. / 150 ml en terre Duan Ni. Eau filtrée Brita, chauffée en continu à 100°C en bouilloire de verre. Rinçage flash. Temps d'infusion : 5s. - 10s. - 15s. - 20s. - 25s. - 30s. - pause pour refaire chauffer de l'eau - 40s. - 60s. - 1m.30s. - suite au jugé. Total de 12 infusions.


Vue : La galette est vraiment très belle. Le mélange de feuilles est sombre et clair à la fois, de toutes tailles et de toutes couleurs -- son emballage original est beaucoup plus pertinent que je l'avais d'abord cru ! Et il y a un côté luisant que j'adore -- synonyme à la fois de duvet réflectif et de feuilles bien gorgées d'huiles essentielles...
La liqueur est jaune clair à jaune vif, là-dessus on retrouve bien les couleurs d'un jeune sheng. J'y retrouve quelques impuretés, des petits débris de feuilles et pas mal de duvet de bourgeons en suspension. Quand aux feuilles, une fois la dégustation terminée, elles sont petites et grandes mais bien solides, du vert olivâtre qu'on connaît bien avec quelques pointes d'oxydation rouge.


Odeur : C'est définitivement très vert, très frais et légèrement fruité -- mais soudain j'ai une effluve de quelque chose qui me semble brûlé, étrange... Franchement bizarre cette odeur off qui va et vient... Pas super agréable, en fait. J'espère que le rinçage la fera partir, c'est un peu comme si on avait brûlé un papier bourré d'encre... ou alors c'est carrément le papier bourré d'encre et je ferais mieux de faire vieillir cette pauvre galette dans quelque chose de plus neutre.
Les feuilles mouillées ont une odeur acide/fumée -- mais rien de réellement surprenant en fait, c'est une odeur que j'ai souvent retrouvée dans de très bonnes galettes. La liqueur ne sent pas grand-chose, mais l'odeur du couvercle est sublime, tout comme celle du fond de la tasse -- musqué, très sucré, presque miellé ! Floral, fruité... c'est difficile à dire exactement, le parfum évolue beaucoup d'une inspiration à l'autre. Ça n'a pas l'ampleur et la puissance de celui qu'on retrouve en fin de tasse d'un puerh plus âgé (je pense aux galettes Min Feng ou Mu Shu Cha qui sont toutes deux de 2006) mais ça en a tout le potentiel -- un peu comme si on reniflait les cheveux de son enfant plutôt que de son compagnon/sa compagne... (j'ai un mal de chien à me convaincre de verser la prochaine tasse, ça sent trop bon, je ne m'en lasse pas !) D'ailleurs, je ne serais pas surprise d'apprendre que la composante "Lincang" du mélange vienne de Yong De...


Goût : Ah, c'est là qu'on découvre qu'il s'agit bien d'un jeune puerh ! Ce n'est pas trop amer -- c'est la première chose qui me vient en tête. Il faut dire que j'ai infusé cette première tasse plutôt léger, avec un grammage moyen à faible selon les avis... Ce n'est pas trop amer, donc, mais ça ne veut pas dire que ça manque de goût -- au contraire ! C'est plutôt floral, quelque chose qui commence légèrement comme des fleurs printanières pour se déployer dans les secondes suivantes en arômes rappelant le lys ou une fleur au parfum plutôt lourd, capiteux et chaud/humide/ensoleillé. Difficile de décrire autrement !
On retrouve par la suite une pointe de saveur fumée, quelque chose de résineux comme de la rosée qui aurait séjourné sur des aiguilles de pin, quelque chose qui rappelle le vent et les matins en montagne... La saveur de la liqueur refroidie est vraiment très très bonne -- l'amertume en retrait lorsqu'elle sort de la théière reprend ses droits et on retrouve derrière le pôle résineux bien présent une trace en saveur de l'odeur qu'on retrouve au fond de la tasse... magique !
En troisième tasse, au résineux se mêle une pointe de ce musc fruité que j'apprécie tant, c'est comme boire littéralement l'odeur... hmmmmm. je rejoins tout à fait le commentaire de celui qui disait, sur le site de Yunnan Sourcing, qu'en aveugle on pourrait croire que c'est une galette dont le prix aurait été fixé dix dollars plus haut...
Et les infusions suivantes ne font que développer ce goût incroyable ! Bon, je passe à la texture avant de me transformer en poète. ^^


Texture : Fluide et soyeuse à la fois... ça me fait penser à la texture d'une huile très fine de tournesol, qu'on perçoit plutôt après son passage que pendant qu'elle se trouve en bouche -- mais quelle longueur de retour ! Le pouvoir asséchant de la liqueur est très puissant, cependant, j'en ai un peu de mal à saliver quelques minutes après avoir avalé... et comme beaucoup de puerh jeune, attention à l'estomac !
C'est un thé de bouche plus que de corps, de nez plus que de bouche... Cependant ça ne veut pas dire qu'elle n'a aucun effet du tout -- après quelques tasses, on se sent doucement énergisé. Pas au point d'aller courir le marathon, mais bien assez pour avoir envie d'aller prendre une bonne marche au soleil et au vent... Honnêtement, j'ai hâte de voir quel effet me fera ce thé quand il aura pris quelques années, histoire de voir si cette "douceur de forme" se mêle d'un peu plus de "puissance de fond".


Sons : Un hommage à peine voilé à JMB du Forum des Amateurs de Thé, qui m'a fait découvrir cette musique -- Shantel, avec Disko Partizani ! De la musique traditionnelle des Balkans mêlée de beats électro / plus ou moins pop. Un joli mélange de genres comme j'adore !
Cette musique est énergique, donne envie de danser, mais elle n'est pas non plus "excitée" et confuse comme beaucoup de ce qu'on retrouve en musique électro. C'est le genre de musique sur laquelle j'aurais dansé avec plaisir quand j'étais ado (si je n'avais pas été trop gênée pour danser) et qui me ramène un peu à cette période où j'étais pleine d'énergie et un peu naïve. Bref, c'est fun ! :) Et ça rejoint bien la fraîcheur de ce sheng tout jeune.



Couleurs : C'est très doux, ça donne l'impression de regarder un ballet de plumes d'oiseau. De l'orange très léger, du vert doux, du bleu-violet en arrière-plan... Mouais, je sais pas trop comment décrire, donc je laisse place à l'image qui retranscrit visuellement assez bien l'impression que ça me donne. (Comment ça, paresseuse ?! ^^)

2 commentaires:

  1. beau compte-rendu, merci Leaf !
    cette balafre donne un charme fou à ta théière ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de commenter ici ! ^^
      Tu me rappelles qu'il faut vraiment que je termine les réparations, je n'arrête pas de les repousser... ^^

      Supprimer