dimanche 6 avril 2014

2013 – (Hiver) Hung Shui Oolong "fort", Shan Lin Shi, Taiwan, Teamasters


Informations et provenance : Acheté via Stéphane (Teamasters), il s'agit d'un Gao Shan de Shan Lin Shi ayant bénéficié d'une torréfaction poussée -- on apprend d'ailleurs à ce lien (hélas en anglais, mais avec plusieurs vidéos) que cette cuisson lente s'est étalée sur une semaine afin d'obtenir une torréfaction en profondeur sans calciner les feuilles.
Stéphane recommande d'ailleurs de n'utiliser qu'une petite quantité de feuilles et des infusions longues afin d'en tirer le maximum -- mais puisque je cherche ici à faire connaissance pour la première fois avec ce thé, j'utilise cette fois mes paramètres habituels (5 gr. donc) en gardant l'idée en tête pour y revenir plus tard.
Comme d'habitude, s'il y a des comptes-rendus dont vous connaissez l'existence sur le net, faites-moi signe en commentaire !


Détails d'infusion : 5 gr. / 140 ml en ShuiPing de Cai Man Zu. Eau filtrée Brita, chauffée en continu à 100°C en Glass Kettle. Rinçage flash. Temps d'infusion : 15s. - 20s. - 30s. - 40s. - 50s. - 60s. - 75s. - 90s. - suite au jugé. Total de 10 infusions.


Vue : Voilà de bien jolies billes brunes ! Plutôt lourdes et volumineuses, leur couleur marron laisse deviner le vert sombre derrière l'effet de la torréfaction, vert qu'elles retrouvent d'ailleurs après quelques infusions. On retrouve dans la liqueur, d'un jaune-orangé aux reflets verdâtres plus sombres, le côté translucide impressionnant propre aux thés de Stéphane.


Odeur : Un parfum puissant de torréfaction rappelant les céréales grillées et le pain carbonisé accueille les narines au moment de plonger les feuilles dans la théière pré-chauffée.On retrouve également, passée la première vague, une petite odeur acide de pépin de raisin ainsi qu'un parfum plus sucré de lait caramélisé.
Une fois les feuilles mouillées, on découvre sous le couvercle une odeur de toast au miel et d'orge perlé, tandis que la liqueur elle dégage un parfum rappelant les galettes de riz -- parfum que l'on retrouve également en fond de tasse, mais qui avec le temps s'atténue de plus en plus vers le miel. Une belle gourmandise !


Goût : Pas énormément de goût sur cette première infusion -- on a quelque chose d'un peu torréfié avec un rappel de céréales grillées, une légère acidité, un mignon petit retour en bouche sur l'orge perlé sucré, mais rien de bien transcendant... j'attends de voir.
La deuxième infusion, heureusement, commence fort. Galette de riz ! C'est la première chose qui me vient en tête au moment de goûter. La liqueur possède une certaine acidité qui fait saliver et prépare la bouche pour la suite.
Dès la troisième infusion, ça donne l'impression de boire une infusion du riz soufflé dans le genmaicha ! C'est intéressant, toujours un peu acide mais pas de façon désagréable (ni pour l'estomac) -- on retrouve une saveur légère et sucrée, quelque chose de céréalier après le passage de la liqueur. J'en reviens une fois de plus à cette saveur de galette de riz qui me rappelle de beaux souvenirs d'enfance. Les infusions suivantes changeront peu -- c'est moins un thé de bouche qu'un thé de sensations et de textures.


Texture : Déjà intéressante sur la première malgré un goût faible, la texture est très ronde et ample, presque huileuse. Lorsqu'on y ajoute une longueur en bouche plutôt bonne, moins en retours changeants qu'en présence constante et tranquille ainsi qu'un effet sur le corps relaxant qui donne envie de s'installer les bras derrière la tête et de profiter du moment, on comprend mieux pourquoi Stéphane a eu envie d'en faire un thé méditatif pour célébrer le temps des fêtes.


Sons : "When We Danse" de Sting -- une chanson intense et profonde malgré son apparente tranquillité, une chanson d'ailleurs avec laquelle j'ai grandi et qui a le mérite d'être associée depuis à l'équivalent musical d'un "comfort food". Elle se retrouvait déjà sur le Bao Yan Jincha 2008 de Xiaguan il y a un an, pour des raisons totalement différentes. Je vous laisse deviner en quoi elle me fait penser à ce thé cette fois-ci...


Couleurs : Tourbillons et bulles sur fond contrasté de rouge sombre, de bleu indigo et de noir, le tout en mouvement ascendant -- l'image présentée ici est statique et bien divisée entre bulles et tourbillons, mais en réalité les deux s'entremêlent beaucoup plus que ça...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire