dimanche 6 avril 2014

2010 – Hei Zi Juan, Yeshan Cha Ye, Wa Shan, Ximeng, Pu'Er (Simao), Puerh Asia


Informations et provenance : Ma toute première galette de puerh ! Acquise auprès d'Olivier (Puerh Asia / puerh.fr) en septembre 2010 alors que son site était encore en mode privé, avec un design rouge et noir ainsi qu'une liste des thés qu'il vendait... haha, souvenirs, souvenirs.
Choisie à l'origine parce qu'il était question dans son article sur les thés violets d'un "puerh sans amertume" (ce qui est ridicule comme raison de sélection puisque la moitié de l'intérêt d'un puerh est contenue dans son amertume), cette galette contient des feuilles issues de vieux arbres de la Montagne Wa (dixit Olivier) pressées par la compagnie Yeshan ChaYe pour un certain Professeur Wang -- plus de détails dans l'article mentionné plus haut.
Je n'ai pas trouvé d'autres comptes-rendus de ce thé, mais comme d'habitude s'ils existent et que je suis passé à côté, je suis preneur !


Détails d'infusion : 6.5 gr. / 80 ml en ShuiPing ZiNi de Wang Xue Feng. Eau filtrée Brita, chauffée en continu à 100°C en Glass Kettle. Rinçage flash. Temps d'infusion : 5s. - 5s. - 5s. - 5s. - 10s. - 10s. - 15s. - 20s. - 20s. - 20s. - 25s. - 30s. - 35s. - 40s. - 50s. - 60s. - suite au jugé. Total de 18 infusions. (Vive les dosages bûcheron !)


Vue : Cette galette est impressionnante -- très peu compressée, ses bords en sont devenus irréguliers à force de perdre des feuilles à la moindre manipulation, lesquelles sont très petites et plutôt sombres, d'un noir brillant tirant sur le rouge violacé avec quelques touches plus claires dues à la quantité presque négligeable de huang pian (feuilles jaunes). Lorsque mouillées, elles prennent cependant une teinte verte beaucoup plus claire qui n'est pas sans rappeler celle des feuilles de thé provenant de cultivars "normaux". La liqueur, elle, est jaune orangé -- une teinte qui n'est pas sans rappeler celle de thés possédant quelques années de plus (la Min Feng, entre autres) -- et possède également une bonne clarté sans être totalement translucide.


Odeur : Les feuilles sèches, dès l'ouverture de l'emballage, laissent développer un parfum doux teinté d'une pointe d'épices rappelant la muscade et le poivre rose. Plongées dans la théière pré-chauffée, ce sont les fruits qui ressortent avec une odeur rappelant les nectarines d'été et le citron. Et si les feuilles mouillées ont un parfum plutôt âcre de fumée et de citron acide, le couvercle est en revanche particulièrement sucré et évoque la marmelade d'orange, le citron confit assorti d'un soupçon de musc épicé -- une odeur que l'on retrouve également en fond de tasse.


Goût : La première infusion est légèrement âcre, avec des saveurs plutôt végétales et retour en bouche épicé évoquant cannelle, muscade et cumin.
Olivier dans son compte-rendu parle de "baies de genièvre fraîches" et je ne sais pas si ça correspond vraiment à ce que je goûte parce que ce n'est pas un fruit qui fait partie de mes références alimentaires, mais je comprends parfaitement ce qu'il entend par là -- à la deuxième infusion, la liqueur est végétale, presque médicinale et toujours épicée (poivre et cumin cette fois). Les retours en bouche sont nombreux et complexes -- amertume fraîche légèrement mentholée d'abord, fruits (pêches et citron), épices (cannelle et poivre rose), herbes amères (romarin ?) et épices à nouveau (quelque chose de plus rond cette fois), le tout dans un rendu particulièrement intéressant.
Les infusions suivantes sont du même tonneau, avec une meilleure balance des arômes, des saveurs de plus en plus fruitées (d'abord la pêche, ensuite la nectarine) et une évolution en bouche des épices étonnante -- cannelle et muscade, cumin et cardamome, poivre rose et finalement baies poivrées de Tasmanie. C'est franchement très agréable !


Texture : Au début plutôt limpide, dès la troisième infusion ce thé prend une épaisseur remarquable qui demeure ensuite avec nous pour le reste de la dégustation. La longueur en bouche est superbe, étonnante pour un puerh violet qui dans ma maigre expérience sont beaucoup plus douces et effacées. L'effet sur le corps est relaxant mais possède également un bon potentiel d'aide à la concentration -- voilà un thé que j'aurais bien aimé avoir lors de mes périodes d'étude de fin d'année.


Sons : "Wind of Freedom" - Sky Productions. Une musique calme et décidée qui me semble à mi-chemin entre la trame sonore de "Gladiateur" et "Cavalia"... et qui correspond exactement au type de Qi ressenti en buvant ce thé.


Couleurs : Plus bleu que violet, avec quelques éclats jaune sur fond noir, on retrouve ici de nombreux tourbillons tranquilles dans un rendu un peu chaotique.

2 commentaires:

  1. Jolie Zini / Joli TeaPet / et Joli dosage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi ! J'ai hâte que tu goûtes ce thé, histoire de voir si tu y trouves les mêmes chose que moi. ^^

      Supprimer