mercredi 7 mars 2012

2011 – Mayuan Shan, Hualien, Taiwan, Camellia Sinensis


Informations et provenance : Très peu d'informations disponibles au sujet de ce Wulong. Le site de la maison de thé Camellia Sinensis indique qu'il s'agit d'un Gao Shan des jardins d'une certaine Mme Nian de la région d'Hualien, mais ne donne pas l'altitude des jardins dont il est issu... et les détails s'arrêtent là.


Détails d'infusion : 5.5 gr. / 200 ml en Easy Steep Teapot de Lin's Ceramics. Eau non-filtrée de Québec, maintenue entre 90°C et 100°C en bouilloire de plastique. Temps d'infusion : 15 - 30 - 35 - 45 - 1m. - suite au jugé. Total de 9 infusions.


Vue : Les feuilles sèches sont roulées en boules très serrées, plutôt volumineuses. Les teintes se déploient en camaïeux de vert légèrement bleuté. Seules les tiges offrent des nuances jaunes et rougeâtre que l'on peut attribuer à l'oxydation, nuances que l'on retrouve sur le bord des feuilles humides lorsqu'elles sont déployées. La liqueur, plutôt claire, est d'un jaune très pâle.


Odeur : Le parfum des feuilles sèches à froid est particulièrement puissant. Lorsqu'on les transfère dans la théière chaude, en revanche, ça devient frais et floral, avec une pointe sucrée de fruits jaunes (abricots, cerises de terre). L'odeur du couvercle est définitivement celle du nectar, quand aux feuilles mouillées, elle dégagent paradoxalement des parfums de courgettes et légumes cuits.


Goût : La première gorgée amène un étrange mélange de nectar et de légumes cuits, ou plutôt d'eau de cuisson de brocoli ! L'arrière-goût est très sucré, floral, mais rapidement une acidité un peu désagréable s'installe, ainsi que l'impression croissante de croquer dans une asperge. Le thé dans ses grandes lignes est assez monolithique et change peu d'une infusion à l'autre.


Texture : Huileuse, plutôt épaisse en bouche, la liqueur tapisse les parois des joues d'un filin un peu gras et donne l'impression de devoir mastiquer la gorgée. La texture seule est assez agréable, mais le goût ne suit pas, sans parler des aigreurs désagréables à l'estomac qui suivent la session de dégustation.


Sons : "Shadows" de Lindsey Stirling, une artiste pour laquelle j'ai un avis plutôt mitigée. J'aime beaucoup les mélanges de genre en musique (ici du techno/électro et des mélodies rappelant les gigues folkloriques des générations précédentes) et si je ne trouve pas ses pièces vraiment très différentes les unes des autres (même si j'aime bien), au moins je salue l'originalité de son concept. En revanche, je dois admettre que je déteste ses clips... à l'exception de celui-ci.


Couleurs : Du gris, du brun et du blanc en formations majoritairement brisées et angulaires, recouvertes de ce qui ressemble à une couche presque transparente d'essence aux reflets multicolores.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire